Informations Sinistrés

Vous êtes ici

La politique de l'habitat

Parallèlement au travail d’urgence nécessitant une mobilisation municipale majeure, la Ville de Marseille tient des engagements forts et des actions concrètes qu’elle a prises de longue date en matière de résorption de l’habitat indigne.

Si la loi de Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) a transféré en 2016 les compétences en matière d’habitat et de logement à la Métropole Aix-Marseille Provence, la Ville de Marseille a mis en oeuvre, depuis 1995, d’importants moyens, en partenariat avec l’Etat et les collectivités, dans le cadre d’une politique globale de développement.
L’objectif consistait à construire, réhabiliter et rénover le parc de logements sociaux. C’est ainsi par exemple que 2 000 nouveaux logements ont été livrés en 2017 et 1 300 autres ont été programmés.

En ce qui concerne la lutte contre l’habitat ancien privé dégradé, de très nombreuses opérations ont été conduites :

  • l’Opération d’Intérêt National (OIN) Euroméditerranée
  • des Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain (OPAH RU)
  • le Plan éradication de l’habitat indigne (EHI)
  • des opérations de Résorption de l’habitat insalubre (RHI)
  • des Plans de sauvegarde des copropriétés privées dégradées, dont cinq figurent dans le plan national initiatives copropriétés
  • l’Opération Grand Centre-Ville (OGCV)
  • 14 Projets de Rénovation Urbaine depuis 2005 avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru)
  • le nouveau programme national pour la rénovation urbaine (NPNRU)
  • tous les outils réglementaires et techniques existants pour permettre aux pouvoirs publics d’agir contre l’habitat privé dégradé, indigne ou insalubre : préemptions, acquisitions, améliorations, etc.